Le statut juridique de la Zakate

Dès le début de la révélation, le Coran invitait les fidèles musulmans à se rapprocher de leur Seigneur en accomplissant la zakat. Cet acte était volontaire pendant la période mecquoise sans que son taux ne soit fixé. Allah dit (sens du verset): « Bienheureux sont certes les croyants qui prient avec humilité, qui se détournent des futilités, qui s’acquittent de la zakat, ... »  (Coran: 23 / 1 à 4). Le prophète, , lançait un appel à la générosité tout en laissant l’acte à la volonté de tout chacun.

Avec l’émigration vers Médine, en 2ème année précisément,  la Zakat prendra une nouvelle dimension plus importante : L’acquittement de la Zakat est devenu une obligation et une prescription divine. Elle est le troisième pilier de l’Islam après l’attestation de l’unicité d’Allah et que Mohammad est Son messager et l’accomplissement de la prière.

L’obligation de l’acquittement de la Zakat est basée sur le Coran et la Sunna.

Le Coran contient plus de 80 versets concernant la zakat et l'obligation de s'en acquitter. La Zakat est un droit des pauvres prélevé dans le surplus des plus riches. Allah dit (sens du verset): « Prélève de leurs biens une aumône par laquelle tu les purifies et les bénis, et pris pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient. » (Coran: 9 / 103) 

La Zakat va conjointement de pair avec la prière, Allah dit (sens du verset): « Et accomplissez la Salat et acquittez la Zakat »  (Coran: 2 / 43).  Ibn Mas`oud dit à propos de ce verset « Quiconque d’entre vous ne verse pas la zakat, sa prière n’aura aucun poids ».

Allah, exalté soit-Il, dit encore  (sens du verset): « Accomplissez la Salat et acquittez la Zakat. Et tout ce que vous avancez de bien pour vous-même, vous le retrouverez auprès d'Allah, car Allah voit parfaitement ce que vous faites.»  (Coran: 2 / 110)

La Zakat se rapporte aussi avec la foi, Allah dit (sens des versets):

« Croyez en Allah et en Son Messager, et dépensez de ce dont Il vous a donné lieutenance. » (Coran: 57 / 7) 

 « Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat, qui se détournent des futilités, qui sâcquittent de la Zakat » (Coran: 23 /1-4)

«  Certes, ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes œuvres, accompli la Salat et acquitté la Zakat, auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur». Coran (2 / 110)

Allah met en garde ceux qui auront refusé de s’acquitter de leur Zakat dans ces versets coraniques suivants : « [...]. A ceux qui thésaurisent l’or et l’argent et ne les dépensent pas dans le sentier d’Allah, annonce un châtiment douloureux le jour où (ces trésors) seront portés à l’incandescence dans le feu de l’Enfer et qu’ils en seront cautérisés, front, flancs et dos: voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez.»  Coran (9 / 34 et 35).

Abou Hourayra, qu’Allah l’agrée, rapporte que le Messager d’Allah, ,  a dit : « Celui à qui Allah a donné une richesse et qui ne paie pas la Zakat imposée par sa richesse, on lui présentera au jour de la Résurrection un serpent géant et chauve ayant deux grains aux mâchoires, qui l’encerclera, le saisira par ses mâchoires et lui dira ; je suis ta richesse, je suis ton trésor

« Je jure par Allah, l'Unique, qu'il n'y a pas de personne possédant des chameaux, des bovins ou des ovins et qui n'en acquitte pas la Zakat, dont ces bêtes ne viennent le Jour de la Résurrection de la meilleure taille et des plus grasses, le piétiner et lui donner des coups de cornes. Quand la dernière bête est passée, la première en file revient. Cela ne cesse de passer ainsi jusqu'à la fin du jugement. » (Boukhari)

Abou Houréra, qu’Allah l’agrée, rapporte que le Prophète, , a dit : « Quiconque possède de l’or ou de l’argent et refuse de s’acquitter de la zakât, ces métaux seront réduits en plaques chauffées au feu et seront appliquées sur son front, ses flancs et son dos au Jour du Jugement DernierDès qu’elles se refroidiront, elles seront rechaufféees à nouveau et il continue à être traité ainsi dans une journée dont la longueur est évaluée à cinquante mille ans jusqu’à la fin du jugement universel.»

Parmi les preuves de l'obligation de la Zakat dans la Sounna nous pouvons aussi citer les hadiths suivant :   

"Jâi reçu l'ordre de combattre les gens jusqu'à ce qu'ils reconnaissent qu'il n'y a dâutre divinité qu'Allah, qu'ils accomplissent la Salat et sâcquittent de la Zakat. S'ils le font, ils préservent de moi leur personne et leurs biens, sous réserve de la loi de l'lslam. Leurs comptes définitifs appartiennent à Allah. »

Dans les recommandations que le Prophète,, fit à Mouad lorsqu'il lâ envoyé en expédition au Yémen, il lui dit : 

« Tu vas chez des gens d'écritures. Avant tout tu  les inciteras à reconnaître qu'Allah est Dieu et que je suis Son Prophète.
S'ils acceptent, informe-les qu'Allah leur a institué cinq prières par jour. S'ils t'obéissent, fais-leur savoir qu'ils ont à sâcquitter de lâumône légale prélevée sur les biens de leurs riches pour être distribuée à leurs pauvres .S'ils l'exécutent, garde-toi de prendre le meilleur de leurs biens. Méfie-toi de l'imprécation de l'opprimé, car, entre elle et Allah il n'y a pas d'écran
."

 En plus, l’obligation de l’acquittement de la Zakat fait l’objet du consensus de tous les musulmans, et celui qui la rejette, rejette l’Islam aussi. Celui qui la néglige ou réduit sa valeur sera tenu responsable et Allah le punira, car Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset): « Que ceux qui gardent avec avarice ce qu’Allah leur donne par Sa grâce, ne comptent point cela comme bon pour eux. Au contraire, c'est mauvais pour eux : au Jour de la Résurrection, on leur attachera autour du cou ce qu'ils ont gardé avec avarice. » (Coran: 3 / 180).

Forums: 
Partagez