Vertus et objectifs du pèlerinage

C'est pour de bonnes raisons et pour un objectif sublime qu’Allah, exalté soit-Il, a prescrit les actes d'adoration et les rites. En effet ce sont ces derniers qui sanctifient les âmes, purifient les cœurs et rapprochent les serviteurs de leur Seigneur. Même s'ils ont beaucoup en commun ils n'en ont pas moins, chacun à lui seul, une portée qui lui est tout à fait particulière. Parmi ceux-ci il y a le Hajj, ce grand rite dont les règles, les secrets et la portée ne doivent pas échapper au pèlerin soucieux de voir se produire et se répercuter sur lui les effets escomptés de son hajj, pèlerin qui, au contraire, se doit de les méditer profondément pour en saisir le sens et en réaliser l'objectif.

Le pèlerinage est donc une occasion précieuse accordée au pèlerin pour apprendre à craindre Allah, exalté soit-Il, à considérer avec révérence ses rites et à fuir ses interdictions. Dans le Coran, Allah, exalté soit-Il, le décrit ainsi (sens du verset): "Voilà [ce qui est prescrit]. Et quiconque exalte les injonctions sacrées d'Allah, s'inspire en effet de la piété des cœurs.". (Coran : 22/32).
Il a enjoint aux pèlerins de se munir et de se ressourcer pour leur hajj en Taqwa (crainte d'Allah):" Et prenez vos provisions; mais vraiment la meilleur provision est la piété." (Coran : 2/197). Il indique aussi dans le Coran que les offrandes et les sacrifices sont destinés à promouvoir et à cultiver ce sentiment de crainte d'Allah : " Et quiconque exalte les injonctions sacrées d'Allah, s'inspire en effet de la piété des cœurs.". (Coran : 22/32).

En effet, une fois engagé dans des activités d’apparence plutôt mystérieuse, le pèlerin sentira développer en lui le sens de la servitude, de la soumission et du respect des ordres et des injonctions d'Allah. Ainsi se trouve t il obliger de se séparer des habits qu'il a l'habitude de porter, d’éviter les ornements, d’accomplir le Tawaf et le Sa'yi, de rester dans un lieu donné en un moment donné, de se déplacer dans un moment donné, de lancer les pierres contre les Jamarat, de passer la nuit à Mina... et autres actes que le pèlerin fait sans trop en saisir le sens sauf qu'il s'agit de se conformer aux ordres d'Allah et de suivre la Sunna de son Prophète (Salla Allahou Alaihi Was Sallam) comme le faisait le Calife Oumar () qui, s'adressant à la pierre qu'il s’apprêtait à embrasser, dit :" Je sais parfaitement que tu n’es qu’une pierre, qui ne peut être ni bénéfique ni même néfaste, si je n’avais pas vu le Prophète () t’embrasser, je ne t’aurai jamais embrassée."

Le pèlerinage évoque dans l'âme des croyants l'amour de la fraternité et la nécessité de la solidarité et de l'union surtout quand ils se réunissent ensemble dans un même moment et en un même lieu invoquant un même Dieu, poursuivant un même objectif, s'orientant vers la même direction. Tout cela fait sentir aux pèlerins que la nation musulmane possède suffisamment d'atouts pour s'unir et pour cohabiter plus que nulle autre nation sur la terre et que donc elle peut faire mieux en étant un seul ensemble, en harmonisant et en coordonnant ses efforts. C'est un sentiment grandiose qui ne se développe que dans pareilles circonstances. Le pèlerinage évoque aussi chez le croyant le souvenir du Dernier Jour avec son lot de grands événements horribles dont la gravité est telle que les cheveux des enfants deviennent blancs de frayeur. C’est donc un serviteur qui sera d’autant plus émus qu’il devant lui les hommes s’entasser dans un même lieu, dans un habit semblable, se séparant de tous les délices et de tous les ornements de ce bas monde. Une telle scène rappelle le grand étalage que les hommes, corps nus, pieds nus et non excisés, bref à l'état naturel, feront devant leur Seigneur, sous un soleil ardent et particulièrement proche de leurs têtes, une scène qui encourage et incite à mieux œuvrer et à bien se préparer pour ce Grand jour (le Jour de la résurrection) dernier où ce grand rassemblement est prévu.

Le pèlerinage est aussi une occasion pour le musulman de revivre la mémoire de ses augustes ancêtres parmi les prophètes, les oulémas et les hommes pieux qui, au fil du temps, se sont rendus à ce saint sanctuaire (la Kaaba), foulé de leurs pieds le sol de ces sites honorables. C'est l'occasion aussi de se rappeler du Prophète Abraham (Alaihi Sallam) et de son émigration avec sa femme ainsi que des ennuis et des miracles qu'ils ont eus. Il y a également l'histoire de son fils Ismaël qu’il a voulu sacrifié en offrande, la construction de la Kaaba et lâppel solennel lancé par Abraham (Alaihi Sallam) aux hommes afin qu'ils y viennent faire le pèlerinage. C'est aussi une opportunité importante pour se rappeler de ce grand moment de l'histoire humaine qui a vu la naissance, en ces lieux vénérés, de notre auguste Prophète (Salla Allahou Alaihi Was Sallam) et les tracasseries qu'Il a subies de la part des infidèles Qoraïchites. Il y a également le Pèlerinage d'Adieu qui a consacré lâccomplissement par Allah, en bonne et due forme, de la religion et de la faveur qu'Il, exalté soit-Il, a conférées à Son Prophète. Et bien d'autres souvenirs grandioses qui rappellent au musulman qu'il est intimement lié à ce grand cortège honorable d’hommes et de femmes. Il sentira alors l'importance et réalisera la pertinence de suivre leurs méthodes et de marcher sur leurs pas.

Autant donc de points positifs et de grands avantages qu'on ne peut énumérer exhaustivement. C'est pourquoi le verset s'en réfère de façon générale et quelque peu équivoque pour indiquer leur nombre illimité et leur diversité remarquable : « pour participer aux avantages qui leur ont été accordés et pour invoquer le nom d'Allah aux jours fixés.» (Coran: 22/28).

Catégorie: 
Partagez